Jo Vargas expose à l’Espace des arts

jovargas

C’est à l’Espace des arts de Chalon-sur-Saône que ça passe. Jo Vargas expose ses fascinantes peintures figuratives faites pour l’essentiel de noir et de blanc, du mardi 30 septembre au mardi 30 décembre 2014. 

 La petite histoire

Le nom vous dit certainement quelque chose… C’est dans un film que la peintre l’a trouvé : La Comtesse aux pieds nus de Joseph Mankiewicz. Du cinéma noir et une Ava Gardner qui interprète une certaine Maria Vargas. Joëlle de son vrai nom, décide de devenir Jo Vargas.

Jo et Fred Vargas. © L'Eternel retour.

Jo et Fred Vargas. © L’Eternel retour.

Mais l’anecdote n’est pas encore complète parce que si le nom vous dit quelque chose, c’est également parce qu’une certaine Fred Vargas est une auteur de polars reconnue. Cette dernière n’est autre que sa sœur jumelle. Mais ne vous y trompez pas, c’est bien la romancière qui a pris le nom de l’artiste peintre et non l’inverse.

Et les deux sœurs unies par les liens de la gémellité le sont également par l’univers noir de leurs œuvres.

Des débuts à l’Opéra

jovargas Après une formation à l’Ecole nationale supérieure des arts décoratifs, Jo Vargas rejoint les ateliers de l’Opéra de Paris pour lesquels elle réalise de nombreux décors avant de se consacrer à la scénographie… et à la peinture.

Elle a ainsi conçu et réalisé les décors d’Argonautika pour le théâtre de Cergy-Pontoise ou encore ceux des Contes de Cantorbéry pour le Musée du Moyen-Age de Paris. Mais elle n’hésite pas à s’exporter, comme elle le fit pour l’Abolition des tracas à Istanbul en 2008 ou le Festival de Fort de France à La Martinique en 2009.

Ses influences

Delacroix, chiffon peint. © Jo Vargas.

Delacroix, chiffon peint. © Jo Vargas.

Influencée par les écrivains et les peintres romantiques, comme Baudelaire ou Delacroix, elle est également passionnée par la littérature policière.

C’est ainsi qu’elle fut amenée à consacrer une exposition à Dashiell Hammett (considéré comme le fondateur du roman noir) à la Bibliothèque des littératures policières de Paris, en 1997.

D’autres expositions ont suivi, comme Arrivée prévue quai n°7 qui eut lieu à Saint-Nazaire en 1998. Fred écrivait en guise de présentation : « Dans un coin de terre incertain, où les murs sont précaires, les protections sommaires et les hommes pesants, dans les parages de spectacles excessifs, de beautés denses, de contrastes et de déchirures, là vit la peinture de Jo Vargas : ce peintre aime les extrêmes, comme les autres aiment les vents« .

Et un livre pour vous mettre l’eau à la bouche

livrejovargas Et pour avoir un avant-goût de cette exposition et entrer ainsi dans l’univers si particulier de l’artiste, vous pouvez toujours vous procurer le livre d’Hugo Lacroix justement intitulé Jo Vargas.

Ecrivain et critique d’art, auteur de romans et de nouvelles, Hugo Lacroix s’est penché sur le travail de l’artiste pour y consacrer un livre publié aux éditions La Différence… un livre disponible dans toutes les bonnes librairies !

Et devinez qui a écrit la préface… Fred Vargas, bien entendu !

Rendez-vous à l’Espace des arts pour découvrir les toiles impressionnantes de Jo Vargas ou courez chez votre libraire de quartier pour y acquérir l’ouvrage qu’Hugo Lacroix lui a consacré… à moins que vous ne lui préfériez les polars de Fred…

Espace des arts
5 bis av. Nicéphore Niépce BP 60022
71102 Chalon-sur-Saône cedex
Tél : 03 85 42 52 12

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>